(c) bolandrotor - Pirx the Pilot

Dix bonnes raisons de se faire une session de Binge Watching ce soir

Le Binge Watching, ou « Gavage télévisuel » est une pratique qui s’est bel et bien installée ces dernières années, avec l’apparition des plateformes de vidéos à la demande qui diffusent l’intégralité des séries désormais accessibles en un seul clic.

Si cette pratique a été décriée, critiquée, mal-aimée, étudiée et mis en relation avec des maladies telles que les embolies pulmonaires et la dépression, La Page Trois décide de la réhabiliter. En effet, l’automne s’est installé et avec lui les envies de cooconing et d’évasion. On vous donne 10 bonnes raisons de vous planter devant une saison ou une série complète ce soir.

C'est vrai ça, pourquoi ?
C’est vrai ça, pourquoi ?
  1. Parce que vous n’avez rien d’autre à faire.

Depuis 17h que vous êtes rentré, vous vous tournez les pouces, vous zappez sur la TNT. Allez. On s’inscrit sur Netflix ou sur les sites de téléchargement légaux, on emprunte un coffret DVD à un ami et on s’y met. Plus vite que ça !

Debout la d’dans t’as 3 saisons de retard.
  1. Parce que vous en avez marre de vous sentir paumé quand vous participez à une conversation de Game Of Thrones, House Of Cards ou Orange Is The New Black.

Vos collègues d’amphi ou de bureau sont à fond, et vous, vous êtes cette personne qui s’efface toujours quand vous entendez le nom de Franck Underwood, John Snow ou Piper Chapman. Ces séries sont devenues mythiques et ultra addictives pour un grand nombre de personnes. S’accorder une séance de Binge Watching pour se mettre à jour, c’est la garantie de devenir le spoiler et non plus le spoilé.

Si ça c'est pas la classe..
Si ça c’est pas la classe..
  1. Parce que vous en avez marre des « previously on… » et « next week on… »

L’avantage quand on regarde une saison en Binge Watching, c’est qu’on se rappelle forcément de ce qui s’est passé dans l’épisode précédent. On peut donc sécher les séances « recap » et éviter d’aller chercher des résumés spoilants sur Google et se demander à voix haute « Mais c’est qui elle, déjà ? ».

Ça c’est vous quand vous vous souvenez que vous détestez ce personnage dont vous aviez oublié le nom.
Ça c’est vous quand vous vous souvenez que vous détestez ce personnage dont vous aviez oublié le nom.
  1. Parce que vous ne louperez plus aucun détail

Quand on se plonge dans le noir, et qu’on a uniquement un écran à fixer attentivement, on est forcément assez concentré pour ne louper aucun détail. « Oh Saperlipopette. Diantre !! Il a une ARME !! », élément toujours crucial pour la suite de l’histoire, auquel vous n’auriez pas prêté attention si vous aviez regardé cet épisode à part.

Vous vous sentez à la fois exceptionnel et tellement en suspense de voir ce détail que personne d'autre n'a vu !
Vous vous sentez à la fois exceptionnel et tellement en suspense de voir ce détail que personne d’autre n’a vu !
  1. Echapper un temps à la morosité

Alors oui, des études existent et prouvent que les personnes qui binge-watchent sont plus sujettes à la dépression, ou que la position typiquement avachie du binge-watcher peut conduire à différentes pathologies. Mais devant une saison de Scrubs, ou Friends, on est obligé d’oublier un peu la morosité de la « vraie vie », du quotidien et de vos mauvaises habitudes. Regarder des séries pendant des heures, c’est s’autoriser autant d’heures d’évasion.

Vous vous sentirez bien comme ça après votre session de Binge Watching.
Vous vous sentirez bien comme ça après votre session de Binge Watching.
  1. Parce que c’est l’occasion de vous offrir une palette de multiples émotions en seulement quelques heures

L’atout principal des séries, c’est de nous faire peur, de nous émouvoir, de nous faire rire (un peu trop fort selon, les voisins de gauche), de nous laisser en suspens, de nous toucher au plus profond de notre histoire. Mais ces sentiments peuvent être un peu décousus quand on regarde un épisode ou deux par semaine. L’avantage du Binge-Watching, c’est de pouvoir ressentir tout ça d’affilée et de donner une cohérence à ces sentiments.

Compris les gars ?
Compris les gars ?
  1. Parce que c’est quand même mieux de Binge Watcher que de Binge Drinker

On ne va pas se mentir, les effets du Binge Watching peuvent être les mêmes que ceux d’une bonne cuite (cernes, fatigue, isolement, entre autres). Mais ça vous évitera tout de même d’envoyer un texto bourré de fautes d’orthographe à votre ex ou à votre boss. Ou de faire toute autre chose que vous regretteriez amèrement le lendemain.

Des fois c'est compliqué de ne pas Binge Drinker tout en Binge Watchant. A moins que ce ne soit l'inverse ?
Des fois c’est compliqué de ne pas Binge Drinker tout en Binge Watchant. A moins que ce ne soit l’inverse ?
  1. Parce qu’on est en automne. Et qu’il pleut. Et que c’est bientôt l’hiver.

Voilà trois bonnes raisons de rester sous la couette, de cooconer. Et au lieu de ne rien faire, même si vous adorez ça, ce sont trois raisons supplémentaires pour vous caler quatre, cinq saisons (minimum !).

Détendez-vous.
Détendez-vous.
  1. Parce qu’il faut bien inaugurer votre nouveau canap’ 

Ok, on l’admet, on l’a lu ici la position allongée n’est vraiment pas conseillée pour la santé. Vous décidez quand même de sacrifier votre corps pour la science, parce qu’il faut bien inaugurer votre nouveau canapé. En plus, il est convertible. Vous pourrez Binge Watcher dans toutes les positions !

On est parti pour tester son nouveau canap' !
On est parti pour tester son nouveau canap’ !
  1. Parce que finalement, une fois qu’on a commencé, on ne peut pas s’arrêter

On ne saurait écrire un article sur le Binge-Watching sans parler de la dimension « addictive » du genre de la série télé. C’est ce qui en fait également son charme. Finalement, si on doit s’octroyer une séance de Binge Watching ce soir, c’est bien parce que notre cerveau et notre cœur nous le réclament. Pour varier les plaisirs, La Page Trois vous propose d’inviter vos amis à (re)découvrir une série, ou bien d’échanger avec eux sur les derniers épisodes qui vous ont fait craquer. Pour ne pas finir comme Penny…

ineedhelp

Oh et j’oubliais :

Ne me remerciez pas !
Ne me remerciez pas ! (:

Marion Fassino
@MarionFsn

Crédit photo : à la une Pirx the Pilot (c) bolandrotor
Gifs : giphy.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s